(Page: Dernière mise à jour ) 










Note: la version définitive WEB de cette étude est  en cours de réalisation;  suffisamment de documents ont été rassemblés pour bien comprendre ce qu'a été l'AEROPOSTALE, le début et la fin. Mise à jour

  contact
 
PLAN        CARTES    
    


Le défricheur du ciel, Marcel Bouilloux-Lafont, Officier de la Légion d'honneur, maire d'Étampes* (1912-1929), conseiller général de Seine-et-Oise (1919-1932), a vécu l'essor de l'aviation. Afin que la France développe ses relations avec l'AMS, avec la foi en la grandeur de la France et son aviation, il met sa passion et toute sa fortune dans la création de la "Cie.Générale Aéropostale". Aucun rapport avec les âneries lues dans la plupart des ouvrages qui prétendent parler de l'Aéropostale; on a tout lu sur M. Bouilloux-Lafont, du banquier affairiste... jusqu'au sponsor habitant l'Amérique du Sud etc.  *Étampes, un des berceaux de l'Aviation  *Étampes et Louis Blériot  pour éviter la confusion ==> Les quatre Bouilloux-Lafont  
Recherche & traduction      Research & Translation 
1919
avril 1927

AEROPOSTALE

mars 1931

                  Liquidation

août 1933

Ensuite
L.A.L. Lignes Aériennes Latécoère
Avril 1921
C.G.E.A

Compagnie Générale d'Entreprises Aéronautiques
Publicités trompeuses

 

Amérique du Sud  Marcel  Bouilloux-Lafont 
carte 1  carte 2      

Mermoz écrit: Puis ce fut les luttes financières et politiques et, finalement l'effondrement de l'Aéropostale. M. Bouilloux-Lafont, lâchement abandonné et dépouillé, dut s'incliner. Je crois et je suis sûr qu'un jour justice sera faite et que l'on comprendra que cet homme a réalisé et a essayé de réaliser pour que la France puisse être et demeurer grande en Amérique du Sud. Le projet Bouilloux-Lafont est devenu malheureusement le projet de la Pan America Airways. Voilà un résultat bien français.  Mermoz Mes vols page 74

      
La dénomination de la C.G.E.A. en C.G.A. a eu lieu le 3 décembre 1927. 

Mermoz écrit: L'Aéropostale en liquidation, qui semblait blessée à mort, continue à vivre de son propre élan.
Un Conseil de direction se forme sous la direction de M. Dautry, directeur des Chemins de fer de l'État. La ligne renaît peu à peu, mais on ose à peine envisager l'avenir.   Mermoz Mes vols page 74  
Défaillance?... trahison?  janvier 1932  
Résultat...1934 
LA TRISTE FIN D'UNE ÉPOPÉE par Sarazin James 
*le commentaire de Franck Boizard ...
QUI A TUÉ MERMOZ ?  François Gerber
The Line Flying Magazine juin 1974

S.C.E.L.A. Société Centrale pour l'Exploitation de Lignes  Aériennes.   rebaptisée
Air France





Mémoire d'Aéropostale. En avril 1927, le maire (1912-1929) d'Étampes Marcel Bouilloux-Lafont , tourné vers l'Amérique du Sud dans le cadre de l'implantation de la France dans ce continent, crée la Compagnie Générale Aéropostale. Son savoir-faire en fera en 1930 la plus grande compagnie aérienne mondiale connue sous le nom AÉROPOSTALE qui sera mis en faillite en mars 1931 à la suite d'un complot politico-financier pour être définitivement liquidée en 1933. 

Mermoz à Marcel Bouiilloux-Lafont: "Vous êtes un peu beaucoup des nôtres. Vous avez tenu à vivre bien souvent l'existence d'un pilote de courrier. Vos trente trois mille kilomètres aériens le prouvent. Vous avez su partager nos enthousiasmes, comprendre tout ce qu'il y avait en tout votre personnel de forces neuves… Vous avez eu confiance en nous… et vous savez maintenant que l'affection de tous vous est acquise. - Messieurs je bois à la France"… Rio de Janeiro 26 mai 1930  source

 Gardons à la France l'Aéropostale,
LETTRE OUVERTE AU DOCTEUR ECKENER. 26 mai 1931... par Marcel Bouilloux-Lafont.
De même  que, pendant  la guerre,  une victoire du front  a parfois  été compromise par  une défection  de  l'arrière et par  les résultats  d'un défaitisme  habilement  organisé par l'adversaire,  de même  nos succès  hors des  frontières se sont  trouvés  brutalement compromis  par une  défaillance de ceux  qui avaient  le devoir  de nous  défendre et d'accompagner  nos efforts.  Une rafale.  est venue,  née d'intrigues politiques, de désirs  de vengeance  inassouvis et d'ambitions mesquines, alimentée par des  jalousies tenaces. En  quelques  jours, l'essor  de l'Aéropostale, s'est trouvé  brisé, et le  fruit d'un  travail aride plusieurs années  est fortement  compromis. Pour sauver  l'œuvre  entreprise, pour suppléer  aux ressources  sur  lesquelles  la signature  ministérielle me laissait  en droit  de compter,  j'ai mis  toutes mes  ressources  dans la  balance, y compris  ma fortune  personnelle et  celle des  miens. Cela n'a  pas suffi,  Docteur Eckener, mais  la semaine  même où  nous n'avons  pu trouver  dans notre  pays  les quelques  millions nécessaires à une échéance  de l'Aéropostale,  800 millions  étaient trouvés, en un  clin d'oeil,  à destination de  l'Allemagne.
Les relations Eckener-Latécoère 7 janvier 1932, alterner les traversées de zeppelins et celles de l'Aéropostale !!! 
1932/11/12 & 1933/03/25  Les dessous politiques du scandale de l'Aéropostale et l'affaire judiciaire qui a servi de paravent à l'intrigue d'affairistes de l'aviation qui visait à  livrer à la Lufthansa et à Konzern Zeppelin les dépouilles de l'Aéropostale. Deux articles de la REVUE HEBDOMADAIRE  

La maffia allemande (5 octobre 1932) !!!
La lutte pour les voies aériennes en Amérique latine en anglais "The struggle for airways in Latin America"  Par William Armistead Moale Burden.    



  Une vérité mal comprise est aussi néfaste qu'une vérité habillée en mensonge
Pour comprendre: éviter la confusion entre les 4 Bouilloux-Lafont en «jeu»  


mis à jour / updated :
L'AMÉRIQUE et L'AÉROPOSTALE   
L'AMÉRIQUE & L'AÉROPOSTALE 

Dans "Airlines of Latina America" Ron Davies qualifie Marcel Bouilloux-Lafont du plus grand visionnaire parmi tous les promoteurs des compagnies aériennes du monde  (En-US)


Sur un terrain, d'environ 1900 m', de forme irrégulière, en façades sur l'avenue de Friedland et sur la rue Washington, a été construit un immeuble commercial devant contenir le Crédit foncier du Brésil et de l'Amérique du Sud, la Caisse commerciale et industrielle de Paris, les bureaux de la Compagnie générale Aéropostale, et des boutiques comportant des sous-sols sur deux étages. (source)


de Marcel BOUILLOUX-LAFONT

      
L'implantation de l'Aéropostale en 1930, en Amérique du Sud 

Le réseau aérien Aéropostale en 1930
Les routes des trois plus grandes compagnies aériennes en 1930, en Amérique du Sud
Comparaison des réseaux de l'Aéropostale 1930 et de l'Air France 1936 (appelée ainsi à cette période)

Toutes les cartes sont de REG Davies  
 
REG Davies part en  AMS préparer un livre-thèse "Airlines of Latin América". A sa grande stupéfaction, il découvre, et il  l'écrit, le plus grand visionnaire parmi tous les promoteurs des compagnies aériennes du monde, Marcel Bouilloux-Lafont. Cela peut se comprendre, vu le milieu aéronautique dans lequel il vivait, ayant été le maire d'Etampes (1912-1929)
Ces cartes ont été faites à la main par Davies lui-même, devant l'urgence à les diffuser rapidement (avec le texte ci-dessous) pour informer le milieu aéronautique qui attendait la sortie du livre,  impatient de connaître la vérité cachée. 

Le texte  en entier   Reg Davies   
Projet de l'Aéropostale en Afrique
Témoignage d'époque   Joseph Kessel  
Partager le savoir   par Axel Maugey 
L'exploit de Marcel Bouilloux-Lafont  La lutte pour les lignes aériennes en Amérique du Sud en anglais,  extrait de The Struggle for Airways in Latin America By William Armistead Moale Burden
Les secrets de l'Aéropostale
La volonté, l'énergie, la persévérance de Marcel Bouilloux-Lafont  Extraits du Bulletin mensuel de Association générale aéronautique No 1929/02 et 1929/03
... à quoi bon s'embarrasser de toutes les sottises qu'on a dites avant nous !!! 
*Qui a tué Mermoz ? François Gerber !!! 


L'implantation de l'Aéropostale en 1930, en Amérique du Sud 

Le réseau aérien Aéropostale et Aeroposta Argentina  en 1930  retour 

***

Les routes des trois plus grandes compagnies aériennes en 1930 et en 1936 en Amérique du Sud
CONDOR-DHL, AÉROPOSTALE, NYRBA (New York, Rio, Buenos Aires, achetée par la Panam en septembre 1937)
retour 

1930

1936


Comparaison des réseaux de l'Aéropostale 1930 et de l'Air France 1936 ( appelée ainsi  à cette période)  retour 

Aéropostale 1930

Air France 1936

MLB   
  
retour  

 

 

 

   


Lutte contre l'ignorance et la sottise.       Une vérité mal comprise est aussi néfaste qu'une vérité habillée en mensonge        
C'est pourtant simple. Les lignes Latécoère s'arrêtent là où commence l'Aéropostale. 
Les lignes Latécoère, (Toulouse-Dakar, 1919-fev 1927) survolaient des régions inhospitalières ou colonisées ou sous protectorat (Excepté l'Espagne). En Amérique du Sud il fallait mettre au point des accords de survol et de coopération avec les pays. L'ampleur de la tâche, la méconnaissance de l'AMS, l'inexpérience dans les relations entre pays... ont fait reculer l'homme d'affaires aux abois 
PG Latécoère qui vend tout (quelque 93%, 97% ?), à bon prix, à  Marcel Bouilloux-Lafont  qui crée l'Aéropostale (1927-1931). C’est avec succès qu’il crée des compagnies nationales " sœurs " structurées comme l’Aéropostale et dans lesquelles du personnel local  (en général francophone) est recruté et formé, (Précisions ) chez les pilotes, notamment en Argentine, tous animés d'une ardente émulation, du plus pur esprit de l'Aéropostale, formaient une équipe qui rivalisait avec celle des Français. , Paul Vachet, à l’Aeroposta Argentina, tout en défrichant les lignes, leur inculque "l'esprit de l'Aéropostale". Envoyé rapidement explorer le Venezuela, il sera replacé par Saint Exupéry qui, accueilli par le pilote argentin Luro Cambaceres à BAHIA BLANCA, inaugurera la ligne vers la Patagonie puis rejoindra l'Aéropostale.  Quelques francophones  Gourinski , Bernard Artigau , Luro Cambaceres , Roblet etc.   
Dates           
 ***Extraits des journaux du débat sur l'Aéropostale à la chambre du 14 mars 1931  (La chambre a siégé 33 heures!, une véritable explosion de haine s'en suivie....)  et du procès des faux de l'aviation fin mars 1933  
Pour les auteurs ignares




 Les 4 Bouilloux-Lafont en «jeu» dont Claude Bouilloux-Lafont, l'auteur de L'AVIATION COMMERCIALE EN FRANCE écrit en 1931 préfacé par le Maréchal LYAUTEY Claude est le fils de Maurice
Marcel Bouilloux-Lafont
Marcel Bouilloux-Lafont (1871-1944)
créateur de l'Aéropostale, maire d'Étampes* (1912-1929), conseiller général de Seine-et-Oise (1919-1932)
OU EST LA GLOIRE ?     L'arrivée de Marcel  Bouilloux-Lafont    Le départ de Marcel Bouillux-Lafont   Réalisations  (- Routes aériennes -  Infrastructure - Personnel  - Rivalité franco-allemande)  La Connexion portugaise   Le Blocage  le Tremplin pour l'expansion   l'Héritage   Les possessions territoriales  Limitations des avions   Les routes transatlantiques potentielles  La SPELA    (- Les entretiens tripartites  - Une digression: le dirigeable)     Comment neutraliser la SPELA?   Le Laté 38   Le rêve impossible    La fin d'un monopole     Le rêve brisé   PLUS    La volonté, l'énergie, la persévérance de Marcel Bouilloux-Lafont  (Association générale aéronautique. Bulletin mensuel. 1929/02)  
André Bouilloux-Lafont fils de Marcel, polytechnicien, administrateur-délégué de la Compagnie Générale Aéropostale, victime expiatoire d'une affaire d'espionnage et de contre-espionnage, sur fonds de manœuvres nazies qui convoitaient l'infrastructure créée par les Bouilloux-Lafont en Amérique du Sud. C'est lui qui fut inculpé dans le procès des faux de l'aviation en 1933: «Une affaire où politiciens, ministres, policiers et espions (Faux-Pas-Bidet, Jean  de Lubersac, Collin dit Lucco...) sont embourbés jusqu'aux cheveux», l'un des épisodes les plus sordides de l'histoire de l'aviation française. «Faux chèques, faux bordereaux, faux pneumatiques, faux rapports, des faux partout, des faux plus faux que nature, bien moulés et tournés à miracle. Il y en a tant de ces faux, qu'il semble qu'une armée de faussaires ait travaillé des mois sous quelque maître des arts de tromperie, à en fabriquer des liasses. Le vrai jeu n'est pas cette jonglerie de faux documents; ces éclaboussures de boue ne sont qu'un prétexte. Le vrai jeu, c'est l'étranglement sans phrase, au profit de l'Allemagne, des lignes d'aviation françaises en Amérique du Sud. Le vrai jeu, c'est la lutte de titans qui, depuis douze ans, met aux prises deux peuples dans une guerre sans merci, là-bas, le long des côtes américaines. Le vrai jeu, ce n'est pas sur la scène brillamment inondée de lumière qu'il se déroule, c'est au Brésil, c'est en Argentine, c'est sur les pentes désolées des Cordillères, c'est dans les immenses solitudes que le général de Pinedo a appelées l' «Enfer verdoyant», c'est le long des côtes d'Afrique, et surtout — SURTOUT — c'est en plein Atlantique, par 30° de longitude ouest et 38° de latitude nord: à l'archipel des Açores.» source  Auparavant l'Aéropostale avait été sous le coup d'une plainte en publication de faux bilan, une abominable machination de banquiers, d'escrocs et de faussaires, dont le but fut d'entraîner l'entreprise entière dans la ruine. Avec une inconscience admirable, M. André Bouilloux-Lafont avait mis spontanément le doigt dans l'engrenage, à la grande joie de M. Léon Blum (source)
Jean-Gérard Fleury,
La Ligne page 249, écrit:
Une conjuration de maîtres-chanteurs et d'aventuriers à l'affût d'une affaire, aboyait autour de l'Aéropostale comme une bande de chacals. La gestion prudente de M. Dautry ne permettant aucune critique, on jouait sur les passions politiques, on réclamait l'étatisation de la société.
Une initiative malencontreuse vint ranimer l'abjecte ardeur de tous ceux qui préparaient la curée. Le fils de Marcel Bouilloux-Lafont, André, fut avisé par un de ses proches qu'un visiteur très documenté lui avait affirmé que l'incroyable attitude du ministère de l'Air à l'égard de l'Aéropostale; que son refus de la soutenir et même de tenir ses engagements les plus précis avaient une raison: certains haut fonctionnaires auraient agi pour le compte de l'Allemagne, la preuve en était faite
Maurice Bouilloux-Lafont jeune frère de Marcel de 4 ans. Député du Finistère de 1914 à 1932.  Vice-président de la Chambre des députés. Fin 1930, il fait connaître son intention d'en briguer la présidence. Une campagne de presse hideuse se déclenche qui va déborder sur les activités du frère du parlementaire. C'est le début de l'attaque contre l'Aéropostale, d'autant plus qu'en tant que rapporteur du budget de la Guerre (rapport), en 1926, il avait dénoncé le gigantesque effort de l'Allemagne pour reconstruire son aviation militaire allemande par le truchement de son aviation civile. Il est regrettable de trouver dans les contacts France-Allemagne M. Latécoère qui avait vendu sa compagnie à Marcel Bouilloux-Lafont et P.L. Weiller dont le rôle fut complexe mais dont le but était «d'évincer définitivement les dirigeants de l'Aéropostale» à son profit. (source) .

Le fils de Maurice,
Claude Bouilloux-Lafont , est
l'auteur de L'AVIATION COMMERCIALE EN FRANCE écrit en 1931 préfacé par le Maréchal LYAUTEY

***Toujours pour les mêmes ignares qui ne savent pas ce qu'ils écrivent  RETOUR DANS LE TEXTE 


  Note pour ceux qui s'intéressent réellement à l'Aéropostale  ...il n'y a pas un homme de bon sens...
* Les livres sur l'Aéropostale 


mot exact - exact word résultats par page - results per page











   


En dépit du soin apporté à la rédaction de ces pages, il est toujours possible qu'une erreur se soit glissée. Je vous  remercie de me faire part (cliquez sur l'icône E-MAIL) de toute anomalie, afin de pouvoir la rectifier dans les meilleurs délais. Il est possible aussi que certaines images et certains textes n'appartiennent pas au domaine public. Dans ce cas merci de m'indiquer le fonds documentaire concerné et les propriétaires de l'œuvre afin que je fasse le nécessaire.

HISTOIRE-HISTORY  quelques noms-some players        ACCUEIL-HOME    

Aéronautique. La règle officielle qui lie les 4 compagnies ci-contre a été "TOUJOURS ALLER VOIR". Deux personnages légendaires l'ont imposée.
Didier Daurat pilote, fin été 1919, puis  chef d'exploitation (1920-1948) et,
Raymond Vanier (pour lui "ALLER VOIR ET INSISTER"), pilote puis chef pilote de 1919 à 1959 . C'était leur minima*.
*minima, valable pour toutes les autres compagnies: ensemble de valeurs qui permet à un avion de se poser, visibilité, plafond des nuages, équipement avion, infrastructure de la piste, qualification équipage.
C.G.E.A. Compagnie Générale d'Entreprises Aéronautiques 1919-1927  TOULOUSE-DAKAR
AEROPOSTALE (Compagnie Générale Aéropostale)  1927-1931...1933  FRANCE-DAKAR- AMERIQUE DU SUD & AFRIQUE
AIR BLEU (Airbleu) 1935-1939 France métropolitaine
POSTALE DE NUIT 1945-2000 France métropolitaine (secteur Air France)
Plusieurs appellations: API, Aviation postale intérieure, CEP, centre d'exploitation postale etc. 

              

  

mis à jour / updated :